Légalisme, condamnation, grâce et adultère

Publié le

  Quelques définitions

A. Qu’est-ce que le légalisme ?
 B. Qu’est-ce que la condamnation ?
C. Qu’est-ce que la Grâce ?
D. Définition biblique de l’adultère ?

Croire seulement ne suffit pas, le baptême ne suffit pas, l’appartenance à une église ou l’affiliation à une dénomination ne suffit pas. On ne devient une Nouvelle Création en Christ que par une authentique repentance et une foi bibliques, la preuve en étant que Jésus-Christ est Seigneur.
Certains demandent :
« Est-ce enseigner le légalisme ? » Non !Ce qui est ici enseigné est le christianisme du Nouveau Testament.

 

A. Qu’est-ce que le légalisme ?


- 1. Essayer de gagner votre salut par de bonnes oeuvres...

  • Ce que nous venons de dire n’a jamais impliqué cela !

- 2. Essayer de vivre une vie chrétienne par votre propre énergie...

  • Ce que nous venons de dire n’a jamais impliqué cela !

 

B. Qu’est-ce que la condamnation ?


Certains pourraient dire que cet enseignement constitue un message de condamnation.

Or c’est ici le jugement, que la lumière est venue dans le monde,
et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises ;
 car quiconque fait des choses mauvaises hait la lumière,
 et ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient reprises.
Jean 3, 19-20

Il y a quelques années, un couple chrétien vint après avoir entendu ce message.

Après avoir revu les Écritures avec soin, ils ont admis, l'un et l'autre, avoir été mariés chacun plusieurs fois avant de se décider pour Christ.

Finalement, l’homme a demandé :

 « Pourquoi Dieu ne peut-il pas nous pardonner pour notre premier mariage ? »

Voici la réponse :

« Parce que votre premier mariage n’était pas un péché. En dépit de ce que peuvent dire les tribunaux, lorsqu’ils vous ont donné les papiers du divorce,
selon les Écritures, vous n’étiez que séparés.Ce sont vos mariages suivants qui constituent l’adultère.
Que vous ayez récité vos vœux une fois ou une douzaine de fois ne change pas le fait que vous êtes toujours une seule chair avec la première personne - non-mariée précédemment - avec qui vous avez échangé des vœux devant le Seigneur. »
Tandis qu’ils commençaient à partir, dans la frustration, toujours pas prêts à accepter ce message, il dit encore : « Je ne vois toujours pas pourquoi Dieu ne peut pas pardonner notre premier mariage et divorce. »
Voici la réponse : « Ce que vous êtes en train de dire en fait c’est : je refuse de me repentir, alors pourquoi Toi, Dieu, ne Te repens-Tu pas - ne changes-Tu pas d’avis -sur ce qui est saint et pur ? »

On trouve la réponse de Dieu à cette idée en Malachie 3 ; Écclésiaste 5 ; Proverbes 28 ; et Jérémie 7.

Car Moi, l’Éternel, Je ne change pas...
Malachie 3, 6
... n’essaie point de te défendre en disant au messager que c’était une erreur.
[d’avoir fait le vœu]
Cela courroucerait Dieu...
 Écclésiaste 5, 6 dans Parole vivante. 
Celui qui cache ses transgressions ne prospérera point,
mais celui qui les confesse et les abandonne obtiendra miséricorde.

Proverbes 28, 13

Vous pensez que parce que le " Temple " est là, vous ne souffrirez jamais  ! Ne vous illusionnez pas !
Croyez-vous vraiment que vous pouvez voler, tuer, commettre adultère,
 mentir, adorer Baal, et tous vos nouveaux dieux,
et venir ensuite, et vous tenir devant Moi dans Mon Temple, et dire :

 « Nous sommes sauvés ! »
 pour retourner ensuite à toutes ces mauvaise actions ?
Mon Temple est-il une caverne de voleurs à vos yeux ?
 Car Je vois tout le mal qui se passe ici.

 Jérémie 7, 8-11 dans Parole vivante.

Si une personne apprécie son état de péché présent, rien de ce que peut dire ou faire quiconque ne la fera changer !

 

C. Qu’est-ce que la Grâce ?

 

Un grand problème d’aujourd’hui est que beaucoup ont mal compris la vraie Nature de la Grâce de Dieu. La Grâce en est venue à signifier que nous pouvons faire ce qui nous plaît, quand ça nous plaît, si ça nous plaît, et où ça nous plaît ; et que Dieu comprend. La Grâce est devenue une licence pour pécher au lieu d’une libération du péché.

Voici une bonne définition de ce que la Grâce n’est pas, et de ce qu’elle est :

1. La Grâce n’est pas :

- a. L’indulgence de Dieu qui nous laisse faire ce que nous voulons. Romains 6, 1-2
- b. La suppression des pénalités pour avoir enfreint la Loi de Dieu. Galates 6, 7-8
- c. Le remplacement de la Loi de Dieu, mais plutôt le désir et le pouvoir d’accomplir les principes sous-jacents à cette loi. Romains 3, 31


2. La Grâce est :

Une Force donnée par Dieu, qui donne à tous les hommes le désir, la capacité, et le pouvoir de faire Sa Volonté. Ainsi, l’Alliance de la Grâce met fin aux interprétations de moralité de l’Ancien Testament, et établit une nouvelle moralité, rendue possible et atteignable par le processus de la repentance, de la foi, et de l’engagement envers Jésus-Christ.

 

D. Définition biblique de l’adultère

 

Au chapitre 7 des Romains, Paul dit que si quelqu’un divorce et épouse quelqu’un d’autre, alors que son premier conjoint est toujours en vie :
...elle [ou il] sera appelée [appelé] adultère
Romains 7, 3

Ce que vous et moi pouvons bien croire n’ importe pas ici.

Ce qui est important c’est : Que dit la Bible ?

 
Il y a des gens qui ne croient pas à la dîme, à l’enfer, à la guérison, etc... Cela ne renverse pas Dieu de Son Trône, ni ne change Sa Parole ! En dépit de leur incrédulité, la Parole immuable de Dieu est toujours vraie. Leur doute et leur incrédulité n’affectent pas d’un iota sa vérité ou son autorité.
Pour donner un éclaircissement, je crois que les Écritures enseignent trois aspects de l’adultère :
- Premièrement, il y a l’acte physique d’adultère, tel qu’il a été commis par David, qui s’en est repenti.

- Deuxièmement, il y a l’acte mental d’adultère, décrit par Jésus en Matthieu, au chapitre 5 :
Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter,
a déjà commis adultère avec elle dans son cœur.

Matthieu 5, 28

- Troisièmement, il y a l’état d’adultère. C’est de cette condition dont Paul parle en Romains, au chapitre 7 :

...Ainsi donc, le mari étant vivant,
 elle sera appelée adultère si elle est à un autre homme...

Romains 7, 3
Tant que la personne reste dans cette condition, quelle que soit son expérience religieuse, elle demeure dans un état, une condition continue, appelée adultère.
Un homme en uniforme de prison, retenu contre sa volonté pour un crime et que les autorités interdisent de libérer, est un prisonnier. Il sera toujours appelé prisonnier jusqu’à ce que les autorités le libèrent et que ses conditions de vie changent. Même si vous éduquez cet homme, lui donnez plein d’argent, et le mettez dans un beau costume, il est toujours prisonnier. Sa condition, ou son état, est celui d’un prisonnier.
Paul dit que tant que l’on demeure dans la position, condition, ou état continu de personne divorcée, qui vit avec quelqu’un d’autre que son premier conjoint, on doit être appelé adultère
...elle sera appelée adultère...
Romains 7, 3
Quand l’église cessera-t-elle de dire ce que le monde dit et commencera-t-elle à dire ce que la Parole dit ?
Les Lois Universelles du Mariage de la Parole de Dieu font de deux " Une Seule Chair ", « jusqu’à ce que la mort nous sépare ».

Puisse Dieu aider l’église à se repentir ! Oh, si Dieu pouvait envoyer un réveil comme celui-là aujourd’hui !

On reçoit des étiquettes de légalisme, esclavage, ou hérésie de la part de nombreux dirigeants d’église si l’on ne fait que suggérer un tel mouvement du Seigneur. Malgré leur réponse, je crois que : Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et pour toujours
!
Tout comme l’Ancien Testament nous montre qu’il y avait un prix à payer pour suivre Dieu, Jésus nous dit qu’il y a un coût pour le suivre aujourd’hui :
Si quelqu’un vient à Moi,
 et ne hait pas son père, et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses sœurs,
 et même aussi sa propre vie,
 il ne peut être Mon disciple.
Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne vient pas après Moi,
ne peut être Mon disciple.

Luc 14, 26-27
Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il a,
ne peut être Mon disciple.

Luc 14, 33

Il nous a aussi avertis de l’atmosphère des derniers temps.
 En 2 Timothée 3, la Parole vivante dit :

Or sache ceci, Timothée, que dans les derniers jours il sera très difficile d’être chrétien ;
car les hommes seront égoïstes, avares, vantards, hautains, outrageux envers Dieu,
désobéissants à leurs parents, ingrats, et vraiment mauvais.
 Ils seront implacables, et ne céderont jamais aux autres ;
 ils seront menteurs, et fauteurs de trouble, et ne penseront rien de l’immoralité.
Ils seront durs et cruels, et se moqueront de ceux qui essaient de faire le bien.
Ils trahiront leurs amis, ils seront téméraires, enflés d’orgueil,
préférant passer du bon temps plutôt qu’adorer Dieu.
Ils iront à l’église, oui, mais ils ne croiront pas vraiment ce qu’ils entendent.
Ne te laisse pas prendre par de telles gens !

2 Timothée 3, 1-5
...il y aura un temps où les gens n’écouteront pas la Vérité,
 mais chercheront des enseignants qui leur disent ce qu’ils ont envie d’entendre.
Ils n’écouteront pas ce que dit la Bible mais suivront allégrement
 leurs propres idées erronées.

2 Timothée 4, 3-4 dans Parole vivante.
Notre société a accepté l’adultère comme une norme sociale. Ainsi, même l’église, qui fait des compromis, a été prise et imprégnée de cette désobéissance, et Elle se rebelle contre la Vérité de la Parole de Dieu. Ils disent : « Ce message ne s’adapte tout simplement pas au monde d’aujourd’hui ; c’est une autre époque. »
Jésus a parlé de cela en Marc, au chapitre 7, en répondant à des dirigeants juifs. Lorsqu’ils Le critiquaient parce qu’Il allait contre leurs traditions, Jésus a répondu :
Jésus répondit :
« Tas d’hypocrites !
 Le prophète Ésaïe vous a bien décrits,
quand il a dit :
 « Ce peuple-ci parle très joliment du Seigneur, mais n’ont aucun Amour pour Lui.
Leur adoration est une farce,
car ils prétendent que Dieu ordonne aux gens d’obéir à leurs règles insignifiantes. »

Comme Ésaïe avait raison !

Car vous ignorez les commandements spécifiques de Dieu et y substituez vos propres traditions.
Vous rejetez tout simplement les lois de Dieu, et les foulez aux pieds,
afin de garder votre tradition.
 Marc 7, 6-9 dans Parole vivante. 

Paul a averti les chrétiens de veiller, afin de voir cette condition s’infiltrer dans l’église.
En Colossiens 2, il déclare :

Ne laissez pas les autres gâcher votre foi et votre joie
 par leur philosophie, par leurs réponses fausses et creuses,
 bâties sur les pensées et idées des hommes,
et non sur ce que Christ a dit.

Colossiens 2, 8 dans Parole vivante. 

Puisse la véritable église de Jésus-Christ se réveiller avant qu’il ne soit trop tard !

Il est temps pour le Corps de Christ de - se purger du “levain”. - se repentir de son état de compromis. - proclamer à voix haute le message de la repentance, de foi et d’obéissance à un monde confus et à une église corrompue.

Publié dans Divorce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article